Choisir mon poulailler

Lorsque l’on décide de se lancer dans l’aviculture, l’une des premières étapes est de commencer par choisir le poulailler dans lequel logeront les poules.

Dans ce domaine, les options sont très nombreuses. En effet, on trouve sans problème en jardinerie et sur le web, des centaines de modèles de poulaillers, de tous styles, tous matériaux, toutes dimensions, et à tous les prix.

Comment choisir ? Quels sont les pièges à éviter ? Quels critères prendre en compte au moment de l’achat ? etc.

À ce stade, vous vous demandez probablement par où commercer, et comment faire pour choisir un bon poulailler pour vos futures cocottes ?

Pas de panique, c’est justement mon sujet du jour ! Je vous explique donc tout cela, et bien plus encore, dans la suite de cet article.

Allons-y !

Acheter ou construire son poulailler, il faut choisir.

Pour installer un poulailler dans son jardin, il y a deux options :

Soit, le fabriquer soit même.

Soit, acheter son poulailler en magasin ou en ligne.

Le poulailler DIY

 

Lorsque l’on est un bon bricoleur, ou que l’on possède des compétences en menuiserie ou en maçonnerie, il est tout à fait possible de concevoir et fabriquer son poulailler soi-même.

En revanche, quelques points essentiels sont à respecter afin de créer une structure adaptée aux besoins des poules.

poules-de-jardin-dans-un-poulailler-diy

Tout d’abord, je vous conseille de choisir un bon bois, un bois solide, pour fabriquer votre poulailler. Si vous optez pour du bois de récup’, mieux vaut le remettre en état avec un bon ponçage, ainsi qu’un traitement adapté avant de l’utiliser.

Si vous ne le faites pas, vous risqueriez tout simplement d’avoir un poulailler qui ne durera pas dans le temps ; il finira aux encombrants en moins de temps qu’il ne faut pour le dire… Il est également possible de réhabiliter un espace existant, ou de créer un espace en dur, destiné à accueillir vos poules (dans ces cas-là, il est important de se renseigner sur les lois en vigueur en fonction de votre projet et de votre lieu d’habitat).

Ensuite, je vous recommande de vous baser sur un plan de fabrication existant, afin d’être certain de partir sur un aménagement bien pensé pour vos poules. Il en existe plusieurs disponibles sur le web.

Enfin, il sera important de protéger votre réalisation une fois terminée avec les bons revêtements (peintures, lasures, ou vernis, etc.) afin que l’ensemble soit protégé contre le pourrissement, l’humidité, la moisissure, etc. En effet, un poulailler doit toujours être bien entretenu, afin que ne s’y développent pas des infestations parasitaires ou autres maladies auxquelles les poules sont très sensibles.

L'achat d'un poulailler en kit dans le commerce

La seconde option est certainement la plus simple et la plus rapide. Il s’agit d’opter pour l’achat d’un poulailler dans le commerce. Les poulaillers en kit y sont légion et on en trouve de toutes sortes.

Toutefois, pour faire son choix, de nombreux critères sont à prendre en compte ; critères qui vous mèneront naturellement vers le poulailler le plus adapté à votre projet.

La taille du poulailler

La taille de votre futur poulailler va directement dépendre du nombre de poules que vous comptez y installer. Les fabricants précisent généralement le nombre de poules maximal par enclos. Il est important de le respecter. Par ailleurs, sachez qu’il vaut toujours mieux choisir un poulailler trop grand que trop petit. De plus, cela vous permettra d’agrandir votre élevage dans le temps.

Si vous disposez déjà d’un poulailler existant et souhaitez en changer pour l’agrandir, sachez qu’il est possible d’opter pour des annexes à accoler directement à vos surfaces existantes. Une solution efficace et pratique pour multiplier la surface habitable à l’intérieur de vos enclos, et à moindre coût.

Le prix

Le prix d’un poulailler est également un critère déterminant. D’abord par rapport à votre budget. Ensuite par rapport au rapport qualité/prix.

D’emblée, je vous déconseille d’opter pour du discount, ou pour des poulaillers à prix trop bas, par rapport à ceux de la concurrence.

La raison en est très simple : en ce qui concerne les poulaillers comme beaucoup d’autres produits, discount rime souvent avec bas de gamme. Ainsi, si vous faites le choix d’un poulailler premier prix, ne soyez pas étonné qu’il ne tienne pas la route à la fin de la première année, et que vous deviez en racheter un autre la seconde…

Mieux vaut investir une seule fois et bien, que plusieurs fois dans des produits médiocres.

Les options et aménagements intérieurs

Idéalement, un poulailler doit être constitué des éléments suivants (attention, certains sont facultatifs, mais bien plus pratiques en termes d’utilisation, ainsi que pour le nettoyage).

Des pondoirs en quantité suffisante

Une échelle d’accès pour les poulaillers sur pilotis

Des perchoirs en quantité suffisante

Un tiroir à déjection

Un toit ouvrant

Une mangeoire

Un abreuvoir

Un parc intégré

Une porte coulissante anti-intrusion

Par ailleurs, sachez que certains de ces équipements comme les mangeoires et les abreuvoirs, par exemple, peuvent être achetés en option à l’unité.

poulailler-coeur-pour-poules

Le matériau

Si les poulaillers les plus courants sont en bois, on en trouve aujourd’hui dans divers matériaux comme le PVC notamment.

Dans tous les cas, il existe actuellement sur le marché, des poulaillers aux styles très variés, et qui s’avèrent de véritables objets de décoration pour vos extérieurs.

De ce côté-là, le plus important est de choisir en fonction de vos goûts principalement, bien que certains avantages et inconvénients doivent être pris en considération pour allonger la durée de vie du poulailler.

Notamment pour le bois, qui certes est très esthétique, mais qui apporte également son lot de contraintes, telles que :

La nécessité d’un entretien régulier de la protection du bois (huile et vernis non-nocifs, spécial poules).

Matériau vivant et putrescible, dont la durée de vie dépend des soins apportés par l’éleveur.

Matériau plus exposé aux attaques parasitaires (poux rouge et noir, acariens, …).

Ces raisons sont notamment des critères qui poussent de plus en plus d’éleveurs à se tourner vers des modèles de poulaillers en plastique. La marque Omlet est pour l’instant l’un des seuls fabricants en place sur le marché à proposer ce genre de produits. Leurs designs sont remarquables, assez futuristes, et font un effet bœuf dans un jardin.

D’autre part, le PVC, au contraire du bois ne nécessite aucun entretien, ne pourrit pas, et n’attire absolument pas les parasites qui peuvent infester les poulaillers. Le principal inconvénient avec le poulailler en PVC, reste l’investissement de départ, un peu plus important que pour un poulailler en bois pour une dimension équivalente.

La sécurisation du poulailler

poules-dans-un-enclos

Acheter un poulailler sécurisé à 100 % est essentiel pour ne pas voir vos poules, ou leurs œufs, dévorés par les divers prédateurs qui peuvent s’y attaquer (renard, chat, belette, chien, serpent, rapaces, etc.).

Assurez-vous des options de sécurité proposées par le fabricant (porte anti-intrusion, aération grillagée, etc.) avant de faire votre achat. Même après le montage, pensez toujours à vérifier qu’aucun petit espace, même de la taille d’une pièce de 2 euros ne soit accessible. Lorsque c’est le cas, pensez toujours à installer un grillage épais et solide à l‘endroit concerné.

Orientation et ouvertures du poulailler

Lorsque vous aurez déterminé l’emplacement du poulailler dans votre jardin, assurez-vous de choisir un poulailler qui corresponde bien à la configuration des lieux. Ceci est d’autant plus important si le futur poulailler est apposé contre un mur, ou dans un angle, par exemple.

Dans tous les cas, pensez bien à installer votre poulailler dos aux vents dominants, afin que des courants d’air ne s’y engouffrent pas, ils rendraient vos poules malades.

Par ailleurs, cela vous permettra de choisir un poulailler dont les fenêtres sont correctement orientées pour gagner en luminosité, et donc, limiter l’humidité et le développement de champignons à l’intérieur de la structure, surtout en hiver.

Bon à savoir : orientez toujours l’ouverture de votre poulailler au sud ou à l’est.

Autres éléments à vérifier avant d’acheter

De nombreux autres éléments sont susceptibles d’être pris en compte lors de vos achats. Pour certains, il sera clairement plus pratique de pouvoir voir le modèle de visu en magasin.

En revanche, si vous faites vos achats sur le web, n’hésitez pas à poser toutes vos questions aux vendeurs si un point n’est pas suffisamment clair pour vous, au travers des photos et des descriptions du produit.

Ces critères sont les suivants :

Dans le cas d’un poulailler en bois, vérifiez l’épaisseur de bois utilisé. Je vous conseille d’opter uniquement pour des poulaillers dont la structure est constituée de lattes de 12 mm au minimum. En dessous, le poulailler sera fragile et surtout très mal isolé, une véritable plaie en hiver.

Contrôlez la qualité de la porte ou de la trappe d’accès. Celle-ci doit être bien solide et bien hermétique, afin de garantir la sécurisation et l’isolation du poulailler. Si vous pensez que la porte n’est pas suffisamment sécurisée, n’hésitez pas à la renforcer à l’aide de crochets et de verrous supplémentaires.

De quel accès le poulailler dispose t-il pour le nettoyage ? Étant donné qu’un poulailler doit être entretenu assez souvent, il est important de vérifier que vous n’aurez pas à vous plier en deux à chaque fois qu’il vous faudra y faire le ménage. Pour ce faire, un toit amovible est bien plus pratique. Tout comme un tiroir à déjection, une mangeoire et un abreuvoir amovibles.

La solidité et l’imperméabilité du toit est un autre critère très important à vérifier avant d’acheter. Un revêtement hydrofuge permettant de garantir que vos poules resteront bien au sec, même par temps de pluie, est essentiel.

Un poulailler disposant de pieds est toujours préférable. En effet, cela permettra une bonne aération de l’ensemble, en permettant à l’air circuler de façon fluide, mais également en empêchant la stagnation de l’humidité qui peut être très problématique pour des poules.

Autre point très important : la solidité du plancher du poulailler. Cette dernière est, en effet, très importante étant donné que de nombreux prédateurs, et notamment les rongeurs, sont capables de creuser des galeries souterraines et pénétrer dans le poulailler par le plancher. C’est pourquoi vous pouvez également opter pour un renfort en acier pour plus de sécurité. 

Ma sélection de poulaillers de qualité

 

Afin de vous donner une meilleure idée des différents produits qualitatifs disponibles sur le marché, je vous propose une petite sélection de quelques poulaillers qui ont retenu mon attention sur le web.

Bien sûr, il s’agit d’une sélection subjective, et bien d’autres options disponibles en ligne, ou en jardinerie, se révéleront tout aussi satisfaisante.

Si vous aimez les poulaillers classiques, j’ai sélectionné pour vous :

Le modèle YOUMAKIT de la marque Farmili.

Le CAMBRIDGE de la marque Farmili.

Le modèle JANZE de la marque Emeraude Création.

Si vous aimez les poulaillers au design plus contemporain, j’ai sélectionné pour vous :

Le modèle Container de la marque Farmili (disponibles en coloris gris, vert et rouge).

Le modèle Bristol de la marque Farmili.

Le modèle Eglu Cube en PVC, de la marque britannique Omlet. 

En conclusion :

Vous l’aurez compris, pour choisir un poulailler, absolument aucun détail ne doit être laissé au hasard.

Premièrement, cela garantira votre confort, ainsi qu’une facilité d’utilisation non-négligeable, qui vous permettra de profiter de votre investissement à 100 %.

Ensuite, et surtout, un poulailler bien conçu, robuste et adapté, permettra à vos poules de vivre heureuses et en bonne santé.

Si vous souhaitez construire vous-même votre poulailler, veillez à disposer de plans bien conçus, ainsi qu’à utiliser des matériaux de qualité.

À l’inverse, si vous optez pour un poulailler en kit, je vous conseille de consacrer un budget suffisant pour l’achat de votre enclos. Beaucoup d’éleveurs débutants font, à tort, le choix d’un poulailler à petit prix, et se rendent rapidement compte de leur erreur lorsque le poulailler a pris l’eau, ou que la structure commence à montrer des signes de faiblesse dès la première année d’utilisation…

Dans tous les cas, n’oubliez pas que vos poules sont vos animaux de compagnie, et qu’à ce titre, elles méritent toute votre attention et votre amour.

Laisser un commentaire