Comment protéger ses poules des prédateurs ?

Sécuriser son poulailler est un élément capital pour empêcher l’intrusion de prédateurs, qu’ils soient visibles ou invisibles, comme c’est le cas des acariens et des poux microscopiques, par exemple. Des nuisibles capables de faire de gros dégâts dans votre élevage.

Par ailleurs, en ce qui concerne la pose de piège, il est important de vous renseigner auprès de votre mairie, afin de connaître les réglementations en vigueur dans votre département.

Des précautions sont aussi à prendre en ce qui concerne l’utilisation de poison comme les raticides ou les graines empoisonnées. En effet, l’utilisation de tels produits pourrait se révéler nocive pour vos poules ou pour les autres animaux de compagnie présents aux alentours du poulailler.

Les prédateurs pouvant s’attaquer à votre poulailler sont nombreux, et pour mieux les chasser, il est important de les connaître.

C’est pourquoi, je vous propose ici de découvrir qui sont ces prédateurs, mais aussi, ce qui fait l’objet de leur convoitise, et enfin, les différentes solutions pour prévenir une attaque ou se débarrasser de ces visiteurs malintentionnés.

Les prédateurs du poulailler

 

Avant de commencer, je vous propose un récapitulatif global des différents ennemis que peut avoir un poulailler, et il y en a beaucoup. De plus, ces derniers sont aussi bien terrestres qu’aériens et s’attaquent à différents éléments du poulailler. Il s’agit :

Des prédateurs des poules (les chats, les chiens, les furets, les fouines, les rapaces, les renards …)

Des parasites des poules et du poulailler (les poux rouge et noir, les acariens …)

Des prédateurs des œufs (les rats, fouines, serpents, ainsi que les pies …)

Des prédateurs des mangeoires (les souris, les rats, les mulots …)

Les prédateurs terrestres

Parmi la longue liste de prédateurs terrestres pouvant s’attaquer aux poules, il y en a sur qui on ne parierait pas, et pourtant ! Sachez que vos propres animaux domestiques (chiens et chats) peuvent représenter une menace potentielle pour vos cocottes.

C’est pourquoi, afin de prévenir tout drame, il est important de savoir sécuriser son poulailler, point que j’aborde avec vous un peu plus bas dans cet article.

Les chiens : un chien qui n’est pas habitué à la présence de poules (ce peut être le vôtre, celui de vos voisins, ou même, un chien errant) pourra s’attaquer à vos poules, et entraîner une vraie hécatombe.

Les chats : les chats sont des chasseurs par instinct. Ainsi, s’ils ont accès au poulailler, il n’est pas impossible qu’ils s’attaquent à vos poussins.

Les rongeurs : les souris et les rats convoitent aussi bien la nourriture donnée à vos poules, que leurs précieux œufs qu’ils n’hésiteront pas à dévorer.

renard-prédateur-de-poule

Les renards : le renard est un animal carnivore qui raffole des poules.

Les serpents : les couleuvres et les vipères, largement présentes en zone rurale, sont principalement attirées par les œufs.

Les mustélidés et autres petits carnivores : des animaux comme la belette, le putois, ou encore la fouine et le furet, sont autant de prédateurs qui peuvent s’attaquer aussi bien aux poules, qu’à leurs œufs, ou à leur nourriture.

Les prédateurs aériens

Ne vous méprenez pas, un poulailler bien protégé est également un poulailler capable de prévenir une attaque venue du ciel.

Car en effet, certains oiseaux comme les rapaces, les pies, ou les corbeaux, sont capables de s’attaquer aux poussins, aux poules de petite taille, mais également aux œufs. Ce qui vous fait donc 3 raisons d’être encore plus vigilant.

Sécuriser son poulailler contre les prédateurs


Sécuriser son poulailler est un élément capital pour empêcher l’intrusion de prédateurs, qu’ils soient visibles ou invisibles, comme c’est le cas des acariens et des poux microscopiques, par exemple. Des nuisibles capables de faire de gros dégâts dans votre élevage.

Par ailleurs, en ce qui concerne la pose de piège, il est important de vous renseigner auprès de votre mairie, afin de connaître les réglementations en vigueur dans votre département.

Des précautions sont aussi à prendre en ce qui concerne l’utilisation de poison comme les raticides ou les graines empoisonnées. En effet, l’utilisation de tels produits pourrait se révéler nocive pour vos poules ou pour les autres animaux de compagnie présents aux alentours du poulailler.

Opter pour un poulailler bien sécurisé

Un poulailler sécurisé est un poulailler qui dispose de portes et ouvertures grillagées pouvant être verrouillées, de façon à ce qu’un animal ne puisse pas y accéder. Mais ceci est loin d’être suffisant.

Aucun trou, même petit, ne doit être laissé béant, des souris pourraient s’y glisser. Protégez systématiquement toutes les ouvertures, même celles prévues pour l’aération avec du grillage.

Vous pouvez également poser votre poulailler sur une dalle cimenté afin que les prédateurs capables de creuser des galeries ne puissent pas y accéder. 

Clôturer le parcours extérieur

Après le poulailler en lui-même, c’est le parcours extérieur qui doit être protégé. Grillage épais, mailles bien serrées, et structure solide, empêcheront l’intrusion de nombreux prédateurs. Prévoir une hauteur entre 1.20 et 2.00 m, ainsi qu’un espace au sol assez vaste (5 m² par poule environ, mais plus il y a d’espace mieux c’est).

Pensez bien à l’enterrer d’au moins 40 cm pour que les petits malins capables de creuser en profondeur ne puissent pas outrepasser.

Enfin, n’oubliez pas de grillager la partie supérieure de l’enclos pour bloquer l’accès aux prédateurs venus du ciel, ou au minimum, de prévoir un filet de sécurité.

corbeau-prédateur-de-poule

Astuce : des arbres dans le parcours extérieur herbacé de vos poules, pourront empêcher les prédateurs volant de repérer votre élevage. De plus, ils sont très utiles pour faire de l’ombre en été, et les fientes de poules sont un excellent engrais naturel pour les entretenir. 

Une hygiène impeccable pour contrer les parasites

Ce que les parasites comme les acariens et les poux détestent par-dessus tout, c’est la propreté. Ainsi, la meilleure façon d’empêcher leur venue, est de nettoyer fréquemment votre poulailler, c’est-à-dire :

Nettoyage complet des litières, mangeoires, pondoirs, et perchoirs, au minimum une fois par semaine.

Grand nettoyage, désinfection complète, et entretien des matériaux périssables, 1 à 2 fois par an.

Astuces complémentaires pour protéger votre poulailler

Ramasser vos œufs chaque jour pour éloigner les gourmands.

Stocker vos aliments pour poules dans un contenant hermétique, propre, et inaccessible aux rongeurs, type cuve ou caisse en plastique, à placer dans un garage ou une remise.

Nettoyer fréquemment les mangeoires de votre poulailler.

Toujours bien enfermer toutes les poules dans leur poulailler à la nuit tombée.

Vérifier régulièrement l’état du grillage.

Utiliser une clôture électrifiée.

Vérifier régulièrement le plumage de vos poules afin de contrôler que des poux ne les parasitent pas.

Utiliser des mangeoires spéciales poules, afin que les souris et mulots ne puissent pas en profiter.

Laisser un commentaire